Pop Master Fabel – Entretien – Mercredi 3 oct. – Le Zinéma

Beat Street – Projection – Mercredi 3 oct. – Le Zinéma

Amp Fiddler – Jeudi 4 oct. – Le Bourg

Kokoroko – Jeudi 4 oct. – Le Bourg

Dele Sosimi – Jeudi 4 oct. – Le Bourg

Les Diplomates – Jeudi 4 oct. – Le Bourg

Joel Culpepper – Vendredi 5 oct. – Les Docks

Tanika Charles – Vendredi 5 oct. – Les Docks

DJ Gones – Vendredi 5 oct. – Les Docks

DJ Johnny Boy – Vendredi 5 oct. – Les Docks

Tortured Soul – Samedi 6 oct. – Le Romandie

Crazy Moh – Atelier de danse – Samedi 6 oct. – No Name

L'Éclair – Samedi 6 oct. – Le Romandie

DJ Red Greg – Samedi 6 oct. – Le Romandie

DJ Ngoc Lan – Samedi 6 oct. – Le Romandie

previous arrow
next arrow
Slider

Merci!

Quelle édition! Trois soirées sold out et un record de fréquentation, une ambiance incroyable sur scène et dans le public, un Groove permanent, on est heureux et on vous dit un grand merci!

UN RECORD DE FRÉQUENTATION

Plus de 1500 personnes ont répondu à l’appel du Groove lors de cette sixième édition, du 3 au 6 octobre 2018 à Lausanne. Un record pour la manifestation ! Trois soirées ont rapidement affiché complet, confirmant l’engouement du public pour ce style musical et l’ambiance du festival. De leur côté, les artistes ne se sont pas contentés de leurs propres performances ! Certains se sont rejoints sur scène avec une complicité communicative, d’autres ont rejoint le public pour écouter leurs confrères ou profiter des afters, et l’un d’entre eux a même demandé à rester deux soirs supplémentaires pour profiter des festivités qui se sont terminées samedi à 5h du matin, dans une salle encore bouillante. On retrouve bien là l’esprit Holy Groove, construit au fil des années.

QUATRE JOURS DE GROOVE

Mercredi les curieux se sont pressés de remplir le Zinéma pour voir le film Beat Street  et ses scènes de danse légendaire. L’invité d’honneur et danseur Pop Master Fabel a su partager son vécu avec passion et répondre aux questions des B-boys et B-girls venus l’écouter.

Jeudi au Bourg, les prélocations ont rapidement affiché sold out ! Il faut dire que les deux légendes Amp Fiddler et Dele Sosimi étaient attendues. Dans son article consacré à cette soirée, Le Courrier n’osait rêver d’un duo entre les deux monstres du Groove. Eh bien ils l’ont fait ! Comme une évidence, le P-Funk s’est mêlé à l’Afrobeat, sourires aux lèvres. Les DJs Les Diplomates ont quant à eux su relever le défi de maintenir cette ambiance chaloupée en deuxième partie de soirée.

Vendredi aux Docks, Joel Culpepper et Tanika Charles ont confirmé leur statut de futures stars ! Chacun a assuré un show digne des descendants de James Brown et Sharon Jones, des voix et une énergie scénique qui n’ont laissé personne indifférent. On n’a pas fini d’en parler ! Une partie des musiciens est d’ailleurs restée pour apprécier les sons des DJs Joniboy et Gones en after, qui ont fait danser toute l’assemblée en collaboration avec Go Nuts.

Samedi au Romandie, L’Éclair et son style indéfinissable a plongé le public dans une transe presque psychédélique avant de laisser place à Tortured Soul et à sa house contagieuse. Chaque pulsation du charismatique batteur faisait bondir les festivaliers qui ne formaient plus qu’un ! C’est une salle toujours plus pleine et chaude comme la braise qui accueillait donc le disco groove des DJs Ngoc Lan et Red Greg, prêts à assurer la dernière soirée du festival jusqu’au petit matin. L’occasion de mettre en pratique les pas de danse enseignés par Crazy Moh un peu plus tôt dans l’après-midi.

En bref, de nouveau une magnifique édition, la preuve encore et toujours que… Funk is not dead. Merci à toutes et à tous pour ces bonnes vibes!